• linkedin
  • twitter
  • rss
Découvrez ce qui se trouve derrière la création publicitaire

Découvrez ce qui se trouve derrière la création publicitaire

Si vous exercez dans la publicité vous en avez forcément côtoyé. Ce personnage excentrique, toujours à la page, qui vous envoie des vidéos saugrenues et invente des expressions incompréhensibles.
Le créatif.
Il joue avec les images ou les mots, mais surtout il se joue de la normalité. Il innove. Il bouscule les habitudes pour toujours mieux vous surprendre.
Derrière cette apparente décontraction bouillonnent les idées, des plus pertinentes aux plus drôles, en passant par les plus larmoyantes. Les concepts fusent, les doutes aussi. Car il lui faudra prouver que « oui, la créativité est synonyme de rentabilité ! ».
Le créatif doit répondre à de nombreuses attentes. Il ne crée pas pour créer, il sert un besoin, il est tributaire d’objectifs à atteindre déterminés par une stratégie précise : celle de valoriser un produit, un service, une marque.

Il doit généralement mener à bien cette mission en un temps record et répondre aux contraintes d’un budget alloué limité : à la trappe certains formats originaux, les évènements déjantés ou les spots TV tournés à l’autre bout du monde.
Pour ce faire, le créatif a plusieurs atouts. Son adaptabilité, sa résistance au stress et sa capacité à accepter la critique lui permettent d’exceller.
A la manière du voltigeur qui vous donne l’impression qu’un salto arrière peut s’exécuter sans le moindre effort, le créatif vous présente, sans filet, un concept percutant, simple et efficace. Tellement évident qu’il donne l’impression d’avoir été aisément réalisé. Ceci est pourtant le fruit d’un entraînement quotidien. Ne vous méprenez pas : derrière les concepts les plus limpides se cachent les réflexions les plus complexes ! Ces mêmes concepts donneront ainsi lieu à des campagnes créatives remarquées, mémorisées, qui feront parler. Celles qui permettront d’émerger dans un univers saturé et créeront une valeur ajoutée.

Mais pour atteindre un tel résultat, il faut laisser au créatif le droit de tâtonner, de sortir des chemins balisés, le droit d’oser. Parce que finalement, ce créatif, on aimerait bien le laisser créer sa campagne en gif animé avec des chatons et pour fond sonore la dernière chanson de Sina.
Malheureusement on ne peut pas.
Chacun, collègue, supérieur ou client, se doit donc de faire des concessions, il accepte de ne pas se laisser noyer sous un flot d’imagination débordante, on accepte ses fantaisies pour ne pas vivre dans un monde où la conformité l’emporterait sur l’originalité, où la routine prendrait le pas sur la spontanéité !

 Alors… Libérons la créativité !

 Zone Bleue DDB

Répondre